Rechercher
  • Aemium

Aemium boycotte les périodes de soldes !



L’origine des soldes


Les soldes sont apparus en 1830 afin de permettre au grand magasin d’écouler les stocks de la collection d’été avant de passer à une collection d’hiver. ! Le but des marques étant de diminuer leurs stocks, gérer leur trésorerie et se séparer au plus vite des invendus avant de proposer une nouvelle collection de produits.


S'il est autorisé de vendre à perte pendant ces périodes, certaines enseignes ont tendance à augmenter leur prix juste avant les jours de promotion afin d’afficher des remises importantes, tout en maintenant un bon bénéfice. Pratique plus que discutable…



Les soldes nous entraînent vers une société de surconsommation qui ne profite pas tant que ça au consommateur.


Black Friday, Noël, Soldes d’été, Promo du printemps… Plusieurs fois par an, nous cherchons à faire de bonnes affaires en dénichant un petit haut sympa ou le dernier électroménager, tout cela… à prix cassés ! Difficile de résister tant ces incitations à l’achat sont omniprésentes même lorsque l’on n'a aucun besoin !


Seulement, voilà, les consommateurs ont pris l’habitude d’acheter en promotion, et petit à petit, ils perdent la notion des prix réels. Insidieusement, le consommateur achète alors de plus en plus de produits fabriqués dans les pays à bas coûts au détriment de l’industrie locale et du « Made in France ».

Les soldes peuvent ainsi être des bonnes affaires à court-terme… aux conséquences désastreuses à long terme: emplois, environnement...



L’impact des soldes sur l’environnement !

Avant d’acheter, nous nous posons trop peu la question de l’impact écologique que peut avoir nos différents achats sur l’environnement. La réalité, c’est que la planète ne peut plus supporter la fast-fashion et les soldes.


Selon l’ADEME, la fast-fashion émet chaque année 1,2 milliard de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre. Ce phénomène est encore plus important pendant la période des soldes, où 100 milliards de vêtements sont vendus, selon un rapport émis par Greenpeace. C’est un véritable désastre pour notre planète.

La mode est ce que l’on consomme le plus durant la période des soldes. Greenpeace a plusieurs fois pointé du doigt la dangerosité de ce secteur pour notre planète : l’énergie, l’eau, le transport, les émissions de gaz à effet de serre, les conditions de travail… tant de facteurs à prendre en compte.


Un nouveau modèle économique

Pour nous, il est inconcevable de proposer des soldes à outrance et de participer à des opérations commerciales telles que le Black Friday. Aemium fabrique et commercialise des parfums naturels et biologiques. Notre gamme ne présente que 7 parfums, et cela, toute l’année ! Nous produisons en plus petite quantité pour éviter des surstocks, notre production est faite en France avec des composants français, notre marge est donc plus réduite. Finalement, nous vendons nos parfums à des prix justes en réduisant au maximum les frais Marketing, Publicitaire et Communication. De ce fait, nous ne sommes pas en mesure de vous proposer des prix cassés, car cela ne serait pas économiquement viable, à long terme, pour nous et nos partenaires français.

À contre-pied des standards marketing, on pense qu’il est préférable de vendre moins, mais mieux !


Et si on commençait par acheter ce dont on a vraiment besoin ?

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout