top of page
Rechercher

~ LE LUXE & L'ECOCONCEPTION ~

Dernière mise à jour : 19 avr.

De plus en plus de marques de parfum et cosmétique en parlent, mais qu’est-ce que c’est précisément ? Et comment détecter les marques sincères et celles qui “greenwashent” discrètement. Car il ne s’agit pas d’auto-proclamer éco-conçus ses produits: la démarche n’est pas si simple et intuitive. Elle demande méthode et précision. 



PARTIE 1: QU'EST CE QUE L'ECOCONCEPTION ?


Le principe de l’écoconception est souvent résumé en 3 R (désolé pour l’anglicisme) : 



REUTILISER / REDUIRE / RECYCLER 

(Et en anglais ça marche aussi : REUSE / REDUCE / RECYCLE !)

 

Il s’agit en fait d’agir sur tout le cycle de vie du produit en :




Voyons dans le détail, à quoi cela correspond :

 

1. REDUIRE & SIMPLIFIER :  

  • En agissant sur forme & design = moins consommer de matière première / émettre moins de déchets lors de la fabrication / le stricte minimum du nécessaire pour répondre aux contraintes techniques et fonctionnelles = pas de superflu 

  • En agissant sur le nombre de composants = supprimer les éléments superflus et regrouper les composants qui répondent à la même fonction  

  • En agissant sur les transports = optimiser les ratio volumiques / maximiser le transport des produits finis par voie maritime ou ferroviaire à la place de l’avion / limiter les distances de transport sur l’ensemble de la chaîne de production du produit  


2. CHOISIR LES BONS MATERIAUX... 

  • Ayant une part de recyclé 

  • Dont l’extraction ne nécessité peu d’énergie fossile 

  • Légers  

  • Locaux 

  • Sans additif 

  • Sans finitions inutiles 

  • Non rares, et traçables 

 

3. FAVORISER LE REEMPLOI & L’UPCYCLING 

  • Mettre en place un système de rechargeabilité  

  • Prévoir des composants avec une bonne durée de vie pour éviter l’obsolescence précoce 

  • Prévoir des assemblages qui puissent être démontés facilement 

  • Accompagner les clients à réparer eux-mêmes les produits 

  • Enfin, prévoir des possibilités d’upcycling* du produit (*: transformation du produit pour un autre usage) 


4. INCITER à la slow consommation  

  • En limitant les produits consommateurs d’énergie tels que des produits électriques et ou électroniques  

  • En concevant le contenant de sorte qu’il apporte la juste dose à l’usager  

  • En assurant un taux de restitution élevé en concevant un contenant qui permet à l’utilisateur de l’utiliser jusqu’au bout  

  • En évitant le gaspillage, en allongeant la durée de vie  

 

5. ASSURER la recyclabilité :  

  • N’utiliser que des matériaux ayant une filière de recyclage dans les pays de distribution  

  • N’utiliser que des composants mono-matériaux. 

  • Concevoir les assemblages pour que les pièces puissent être désolidarisées les unes des autres par le client final 

  • Supprimer les éléments perturbateurs du recyclage du pack (additifs, laquage, métallisation, étiquetage plastique) 



 

PARTIE 2: REPERER LES MAUVAISES PRATIQUES


Comment choisir une marque qui fait réellement des efforts pour l’environnement et, à l'inverse, comment éviter celle qui cherche à tromper le client... ?

Pour les parfums, c’est finalement assez simple : voici une quinzaine de critères ou de questions à se poser pour y voir plus clair.  


A/ LA PREMIERE IMPRESSION EST SOUVENT LA BONNE ! 


  1. Si le packaging extérieur est entouré d’une cellophane 

  1. Si le produit est volumineux 

  1. Si le parfum vous semble lourd dans la main avec un gros poids de verre à la base du flacon 

... alors, mieux vaut passer votre chemin ! 


B/ET LA RECHARGEABILITÉ, ON EN PARLE ?


  1. Si la pompe ne se dévisse pas, s’il n’existe pas de recharge ou si le produit ne peut pas être facilement rechargé dans une boutique près de chez vous... 

... alors, ça ne sent pas bon ! 



C/ LA FIN DE VIE DU PRODUIT : Y PENSER AVANT MÊME D'ACHETER !


  1. Si le produit n’est pas facilement démontable (pompe dévissable ou séparable du flacon) 

  1. Si le flacon est lourdement décoré, métallisé 

  1. Si le bouchon est lourd et métallisé (il est certainement en alliage zamac*1 galvanisé et fait à l’autre bout du monde) 

  1. Si le bouchon est transparent avec des fortes épaisseurs supérieures à 3mm (il est très certainement en plastique Surlyn*2

  1. Si le bouchon est en plastique mais qu’il est lourd (il est lesté ou chargé en particule)  

  1. Si le bouchon est comme attiré vers le flacon (grâce à des aimants) 

... alors, sauve qui peut car le produit sera peu ou pas du tout recyclable et utilise des matériaux qui sont un désastre pour l’environnement (aimant, zamac galvanisé, surlyn, métallisation...) 


D/ LES FAUSSES BONNES IDÉES (trompeuses..)


  1. Si le bouchon est en liège ou en bois avec un insert plastique à l’intérieur.  

  1. Si le flacon n’est décoré que d’une étiquette mais que celle-ci est en plastique 

  1. Si le produit n’a pas de cellophane mais que l’étui est couvert d’un pelliculage plastique (vous tentez de déchirer l’étui carton mais vous n’y arrivez pas car il y a une pellicule de plastique en surface...) 

  1. Si une partie du produit est faire de mélange multi-matériaux soit disant upcyclés et donc écologiques (pépins de raisins, coquillage, chanvre...) mais que les possibilités de recyclage ne sont pas très claires 

... c’est que la marque n’est pas allée au bout de la démarche, et cherche plus à communiquer qu’à agir réellement pour l’environnement. 


E/ LE MADE IN FRANCE... PAS SI FRANCAIS


Bien sûr il existe plein d’autres paramètres et en particulier

les sources d’approvisionnement pour les composants. Il les faudrait idéalement locales ou françaises, sinon européennes, mais pas mondiales pour éviter les empreintes carbones désastreuses. Mais comment en être certains. 

En effet, le Made in France que l’on peut lire sur les étuis n’indique qu’une chose : l’assemblage finale (fabrication du parfum lui-même et conditionnement) a bien été fait en France. Mais en aucun cas il ne garantit un approvisionnement auprès de fournisseurs français.  



Si les flacons viennent souvent de France, parfois d’Italie ou d'Allemagne, à l’inverse l’approvisionnement des bouchons et en particulier des lourds capots en métal ou en résine peut être beaucoup plus lointain : chine, pays de l’est... Idem pour les coffrets cartons : si certains sont bien montés en France, en Espagne ou Italie, de nombreux sont fabriqués en Pologne, Tunisie, Portugal ou en Chine... là où la main d’œuvre est peu chère. 

 


Maintenant à vous de jouer ! Regardez les parfums dans votre salle de bain ou allez en boutique : avec ce regard neuf, vous risquez d’être surpris !



N.B:

*1 : Le zamak est un alliage à base de zinc, auquel sont liés de l'aluminium, du magnésium et du cuivre.

*2 : Le Surlyn® est une marque de plastique déposée par le chimiste Dupont. Il est majoritairement utilisé dans la fabrication de bouchon car il imite le verre (transparence et épaisseur).

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page